23/11/2007

LE COUT CACHE DE LA POLITIQUE DE SARKOZY

SARKOZY SAVAIT COMBIEN COUTERAIT LA GREVE

Les médias ne cessent de nous rabâcher que la grève coute cher. Que tous les jours l’économie française est dramatiquement touchée par la grève des transports et que certaines entreprises -notamment de transports de produits dangereux ou dépendant de ces produits- ont du cesser leurs activités !

C’est oublier que le gouvernement savait combien coute un conflit d’une telle ampleur puisque comme le révèle Me Lagarde « des calculs ont été réalisés en 2005 par Bercy » sur la base des comportements observés lors des grèves de 1995 !
Les estimations qui ressortent de cette étude donnent un coût des grève estimé entre 300 et 350 millions d’€ par jour de semaine !
http://www.saphirnews.com/Cout-des-greves-300-a-350-milli...

Bien qu’ayant ces chiffres à dispositions, le gouvernement, Nicolas Sarkozy en tête, a préféré aller au conflit entre le 20 septembre et le 14 novembre afin de tester la détermination des syndicats !
C’est pour notre pays qui est difficulté depuis trois mois un comportement suicidaire !

Nous apprenons en effet que la consommation des ménages ne cesse de reculer.
La fameuse hausse du mois d’août a été révisée à la baisse de 0.1% à +0.6%, et depuis septembre c’est la dégringolade :
-0,3% en septembre (+0,1% en première estimation),
– 1,1% en octobre, selon des chiffres corrigés des variations saisonnières et des jours ouvrables publiés ce vendredi par l'Insee.
Vu qu’il n’y a pas eu de mouvement de grève en octobre, on peut s’attendre à des chiffres dramatiques pour Novembre !

Mais à l’inverse ces chiffres nous permettent d’évaluer combien rapportent (ou permettent d’économiser) à l’économie française un service public qui fonctionne bien et dans lequel est entretenu avec le personnel et ses representants des relations d'écoute . C’est ce qui s’appelle en général la démocratie participative. Ou pour les services publics sinon faire une bonne gestion des ressources humaines tout du moins prévoir de la faire et expliquer au personnel le pourquoi de cette gestion.

Il faut dire que le ministre délégué à la fonction publique (André Santini) était d’une part souffrant (il se remet d’une opération) d’autre part n’est pas très crédible puisqu’il est mis en examen dans une affaire de corruption !

Si les médias nous ont rabâché le sempiternel refrain des couts, très peu ont pensé qu’à un cout correspondait une recette !
Et pourtant Avec la grève des transports, les Parisiens ont redécouvert les déplacements à bicyclette
Ces bicyclettes n’ont pas toutes été louées chez JC Decaux ( Velib’) Certaines ont été achetées chez Decathlon, Go Sport, Sport 2000 …d’autres ont fait le bonheur des boutiques de location de vélos.
Pendant les manifestations, il y a bien sur les vendeurs de sandwichs, frites, boissons…et d’appareils photos (une semaine après les photos qu’elles soient numériques ou sur papier sont développées..sur CD ou papier)

Si la grève à un cout au niveau des consultations médicales, par voix de conséquence les médecins ne peuvent qu’être heureux !
Ils vont donc passer une excellente fin d’année. Enfin de futurs consommateurs heureux…peut être vont-ils la croissance ?

Et nos médias de se rendre compte que sans les transports en commun il y a d'avantage de voiture, de louer le covoiturage et de se rendre compte qu'il est loin d’être rentré dans les mœurs, et donc par voix de conséquences qu' il y a plus d’embouteillage donc plus de pollution puisque les véhicules qui roulent aujourd’hui ne sont pas tous -loin de là- des véhicules respectueux de l’environnement

Inversons donc le raisonnement. Quand les transports en commun roulent correctement à combien se chiffre l’économie réalisée non seulement en terme social, mais également en terme de santé publique et en terme d’environnement.

Faisons le total : Supprimons le statut « privilégié » des cheminots et autres conducteurs de bus RATP et recalculons leurs salaires à partir de toutes ces économies réalisées.

Je suis sur qu’à 500 000 € par jour ils ne seront pas perdants !

Les commentaires sont fermés.